Saint Remy en Rollat

Stèle commémorative des Résistants Fusillés de Saint-Rémy-En-Rollat

jeudi 29 août 2019 par Mairie

en construction

la stèle érigée en juillet 1946 par l’Amicale des Résistants Actifs de l’Allier commémore le martyr :

- du Commandant Roger KESPY, alias Capitaine FAVARD, alias MESMIN, alias JO, qui a résisté dès 1940 au sein de plusieurs groupes, mouvements et organisations, telles que les Petites Ailes de France (mouvement de Henri FRENAY fusionné dans Combat avec Liberté, organisation de François DE MENTHON), Combat, l’Armée Secrète. Créateur et animateur de la Résistance à Vichy, co-fondateur du Maquis des Bois Noirs, il fut jusqu’à son arrestation par la Milice Française le premier chef départemental des Groupes Francs des Mouvements Unis de la Résistance (MUR) de l’Allier,

- du Lieutenant Claude WEINBACH, alias Gentil, qui appartenait au « sous-réseau » GOELETTE du réseau PHRATRIE, à compter du 1er Novembre 1943 jusqu’ au 1er mai 1944. Muté à cette date comme chef de service à la Centrale à VICHY,

- du Sous-Lieutenant Frédéric MARCUS, alias Beloni, de GOELETTE, appréhendé en même temps que Claude WEINBACH par des Miliciens

(Cet important sous-réseau, dirigé principalement par Serge MORIZOT, alias Diane, alias Berthe, était chargé par le BCRA de rechercher des renseignements sur les relations de l’Etat Français avec l’Occupant notamment à VICHY, dans l’entourage du Maréchal PETAIN, dans les ministères et les ambassades. Hormis le secteur politique, GOELETTE recherchait aussi des renseignements militaires, sur les moyens de transport, de communication et l’économie de guerre. Ses activités s’étendaient principalement en zone sud pour R6 (Auvergne) à VICHY et CHATEL-GUYON),

- du Sous-Lieutenant Jean-Louis CLAVEL, alias « Nol », chef de secteur dans le Puy-De-Dôme, sous les ordres du docteur Thérèse BROSSE, au sein de l’Agence CLARY, subdivision du réseau de renseignements REIMS (dénommé par la suite NOE pour devenir COTY, puis RP B). Bien que rattaché au BCRA (Bureau Central de Renseignements et d’Action) gaulliste, ce réseau a été créé et animé jusqu’à la fin par des ressortissants belges,

Morts pour la France.

Il furent exécutés par un détachement de la police allemande de Vichy (SIPO-SD).


site des crimes de guerre ennemis commis par la SIPO-SD où la stèle a été érigée par l’Amicale des Résistants Actifs de l’Allier

JPEG - 714.5 ko

article inauguration stèle en juillet 1946


Stèle dite des Fusillés avant travaux entrepris en 2018 par les Pompes Funèbres BOUSSEL mandatées par la Municipalité (inscriptions visibles de la route départementale n°6)


dépose de la Stèle avant retournement vers la clairière


pose de la Croix de Lorraine élaborée par la mairie et usinée par le service technique municipal

A l’exception de Frédéric MARCUS, ils sont tous Chevaliers dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur.

Le Sous-lieutenant Frédéric MARCUS, citoyen hongrois, ancien légionnaire de la 13ème DBLE, agent du réseau Goélette, a été décoré à titre posthume le 26 juillet 2019 de :

- la Médaille de la Résistance Française par M. Lionel BOUCHER, Secrétaire de la Commission Nationale de la Médaille de la Résistance Française (CNMRF),

- la Croix Du Combattant Volontaire de la Résistance Française par Mme Sylvaine ASTIC, Sous-préfet de Vichy,

- la Médaille Commémorative 1939-1945 par M. le Colonel Jacques BOUFFARD, chef de corps de la 13ème Demi Brigade de la Légion Etrangère.


(photos : mairie de Saint-Rémy-En-Rollat, P. RICHARD, Souvenir Français)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 128 / 193487

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site F- Découverte de St Remy  Suivre la vie du site 7- Lieux de Mémoire de St-Rémy-En-Rollat   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License